Home

Campagne victorieuse sur la sécurité des travailleurs-ses américain-e-s de la volaille

14 February 2018 News
Printer-friendly version

Les travailleurs-ses de la volaille aux États-Unis ont remporté une victoire importante à la suite d’une campagne contre la requête déposée par le National Chicken Council (l’association de l’industrie de la volaille) auprès du Food Safety and Inspection service (FSIS), l’agence américaine chargée de la sécurité des aliments, visant à supprimer la vitesse maximale imposée aux lignes d’abattage des poulets.

Si cette requête avait été acceptée, elle aurait annulé la décision prise par l’administration Obama de limiter à 140 par minute le nombre de volailles transformées.

Le président de l’UFCW Marc Perrone et le président de l’UFCW/RWDSU Stuart Applebaum ont tous deux salué la mobilisation de leurs membres qui ont fait du porte à porte, passé de nombreux coups de fil et convaincu leurs collègues de travail d’envoyer des cartes postales et des messages aux agences fédérales. Elles et ils ont ainsi mis en échec une proposition qui aurait augmenté les risques de blessures pour les travailleurs-ses et de maladies pour les consommateurs, en rendant plus difficile la tâche des inspecteurs fédéraux et des techniciens du contrôle de qualité chargés de vérifier que les volailles ne sont pas contaminées par des agents pathogènes.

La lutte se poursuit maintenant dans l’industrie de la viande de porc à la suite de la décision prise le 19 janvier par le Département américain de l’agriculture (USDA) d’autoriser une augmentation des cadences des lignes de conditionnement de la viande de porc, une décision qui selon les termes du président de l’UFCW Marc Perrone « est entièrement motivée par la cupidité des entreprises et qui va à l’encontre du sens commun ».