Home

Les affiliées de l’UITA présentes chez Accor réaffirment leur détermination à syndiquer et à défendre les droits au sein de ce groupe hôtelier

24 April 2019 News
Printer-friendly version

Des représentant-e-s d’organisations affiliées syndiquant les travailleurs-euses d’Accor d’Autriche, du Bénin, du Canada, d’Espagne, des États-Unis, de France, d’Indonésie, d'Italie, du Kenya et du Maroc se sont réuni-e-s à Casablanca, Maroc, le 14 avril 2019 pour évaluer la situation de la syndicalisation au sein de cette société et faire progresser la lutte mondiale pour les droits syndicaux et des négociations collectives efficaces.

Les participant-e-s ont réaffirmé le soutien des affiliées à la lutte en cours pour la réintégration de Husni Mubarok, président de la FSPM en Indonésie, injustement licencié par la direction du Pullman Jakarta le 5 juillet 2018. Mubarok représentait la FSPM à la réunion de Casablanca.

Les participant-e-s ont aussi formellement décidé d’intensifier les efforts afin de convaincre le groupe hôtelier de signer un accord qui l’engage à œuvrer de concert avec l’UITA pour éliminer le harcèlement sexuel dans les hôtels de la marque Accor. La réticence de ce groupe hôtelier contraste fortement avec l’engagement progressiste de Melia, qui a signé en janvier 2019 un accord avec l’UITA comprenant des mesures pour combattre le harcèlement sexuel au travail.