Publié : 15/09/2022

L'UITA, ainsi que les autres fédérations syndicales internationales, appellent la 77e session de l'Assemblée générale (AG) des Nations Unies, actuellement en cours à New York, à rejeter la junte militaire du Myanmar et à garantir la reconnaissance des pouvoirs du gouvernement d'unité nationale en tant que représentants du Myanmar.

  • Une lettre conjointe adressée au Président de l'AG des Nations Unies, envoyée à l'occasion de l'ouverture de l'Assemblée, souligne le bilan effroyable de la junte depuis le coup d'État de février 2020 : le meurtre de plus de 2000 civils, dont des enfants, l'arrestation de plus de 14 000 personnes et le déplacement de plus d'un million de personnes.
  • Le 13 septembre, jour de l'ouverture de la 77e AG des Nations Unies, la junte a arrêté 5 syndicalistes de la Confédération des syndicats du Myanmar. Selon les rapports, les syndicalistes ont été violemment battu-e-s tandis qu’une des personnes a été blessée par balle.
  • Les fédérations syndicales internationales ont lancé une campagne d’action urgente avec LabourStart qui, en plus de l'appel des pouvoirs, demande à l'Assemblée générale des Nations Unies de tenir la junte responsable de ses crimes contre l'humanité devant la Cour pénale internationale. Elle demande également au Conseil de sécurité des Nations Unies d'adopter un embargo sur les armes à destination du Myanmar et des sanctions économiques à l'encontre de la junte militaire.

 

Veuillez cliquer ICI pour soutenir l'action urgente !

Cette année, dans une nouvelle vague de violence et d'impunité, la junte militaire a exécuté publiquement des militant-e-s pour la démocratie, et prévoit d'exécuter 41 autres prisonniers-ères politiques.
Action urgente, fédérations syndicales internationales et LabourStart