Home

Les employé-e-s de Marriott reprennent le travail avec des gains substantiels, mettant fin à la grève nationale dans cette chaîne hôtelière aux États-Unis

10 December 2018 News
Version imprimable
Les membres grévistes de UNITE HERE de 7 hôtels Marriott de San Francisco ont voté à une très large majorité en faveur d’une nouvelle convention collective, mettant ainsi un terme à 9 semaines de piquets de grève par près de 8000 employé-e-s de Marriott dans tout le pays. Rien qu’à San Francisco, plus de 100 membres du syndicat ont été arrêtés pour des actes de désobéissance civile et des actions de protestation.

MarriottSFsettlement3Au cours des deux dernières semaines, UNITE HERE a négocié avec succès des accords avec des clauses similaires dans d’autres villes. Ces accords comprennent une augmentation des rémunérations durant les quatre ans de validité des conventions, et en particulier une nette augmentation des salaires des employé-e-s d’étage, les plus mal payés, et une réduction de leur charge de travail, ainsi qu’une diminution de la sous-traitance et des améliorations de la couverture médicale et des prestations de retraite. 

Les mesures de protection des employé-e-s exposé-e-s au risque de harcèlement sexuel ont également été renforcées : les employé-e-s concerné-e-s sont à présent équipé-e-s d’un bouton d’alerte et les clients coupables de harcèlement seront expulsés et interdits de séjourner à nouveau à l’hôtel. Ces accords établissent par ailleurs un cadre pour négocier l’introduction et les effets des nouvelles technologies.  

UNITE HERE a chaleureusement remercié l’UITA pour la solidarité et le soutien de ses affiliées dans le monde durant cette lutte de longue durée.
MarriottSFsettlement4